Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
Expendables 2 (The) (2012)
Retour à la fiche du film Expendables 2 (The)
Vos préférences
5 commentaires
Merci à toi !
Anthony
Pas de problème, c'est vrai que c'est pas précisé dans le site. Merci à toi pour tes encouragements en tout cas !!
:))))
Atef
Oups! Désolé Anthony, je ne savais pas :) Deux fois bravo alors pour les deux sites et pour le travail énorme que tu fais.
Je proteste, votre honneur :)
Anthony
Cher Atef, merci pour votre assiduité. Pour information, les textes de ce site et ceux de FilmDeCulte sont rédigés par une seule et même personne : moi, Anthony, qui bosse pour les deux sites. Donc pas de pompage !
??
Atef
Je salue l'initiative de ce site que je suis beaucoup et avec beaucoup d'attention, mais je trouve dommage que vous fassiez un copier/coller sur les critiques d'autrui sans au moins mentionner la source et/ou l'auteur. je pense à toutes les critiques de karate Tiger à Derailed et puis celle-ci (expandables 2) piquées du site Filmdeculte.com. Un peu de professionnalisme svp. ça ne coûte rien de mentionner l'auteur du texte.
Vivement
lionheart
Van Damme va leur en faire baver ! :)
   Critique
Origines : Etats-Unis, 2012
Sortie France : 22 Août 2012
Sortie Etats-Unis : 17 Août 2012
Budget : $100,000,000
Salaire : NC
Synopsis
Lorsque Mr. Church engage Barney Ross, Lee Christmas, Yin Yang, Gunnar Jensen, Toll Road et Hale Caesar – et deux nouveaux, Billy The Kid et Maggie – l’opération semble facile. Mais quand l’un d’entre eux est tué, les Expendables jurent de le venger. Bien qu’en territoire hostile et donnés perdants, ils vont semer le chaos chez leurs adversaires, et se retrouver à tenter de déjouer une menace inattendue – cinq tonnes de plutonium capables de modifier l’équilibre des forces mondiales. Cette guerre-là n’est pourtant rien comparée à ce qu’ils vont faire subir à l’homme qui a sauvagement assassiné leur frère d’armes…
Critique
Souvenons-nous des quelques mois précédant la sortie du premier opus d’Expendables réalisé par Sylvester Stallone et de l’excitation à chaque nouveau nom qui tombait pour finir sur les plus grands : Bruce Willis et Schwarzie. Avec en plus Stallone sortant de deux grands films (Rocky Balboa et Rambo IV), la confiance était totale… Totale, mais vite suivie d’une réelle déception, au point que l’on se prenne à redouter un éventuel deuxième opus qui ne s’imposerait que pour rattraper l’échec du premier. Puis, à nouveau, les noms sont tombés, les uns après les autres, élevant ce casting au rang de fantasme absolu de geek, et nous d’y croire à nouveau : Statham, Lundgren, Willis, Schwarzie, cette fois accompagnés de (ou opposés à) Liam Hemsworth, Scott Adkins, Chuck Norris, et surtout, bien entendu, celui qui avait fait l’erreur de refuser le premier, Jean-Claude Van Damme…

Par bonheur, on sait cette fois à quoi s’attendre et ce nouveau film, même si trop bavard et pénalisé par des scènes de dialogues foireux et parfois mal jouées, file néanmoins un pied total. Pas juste par relativité. Objectivement, le film défonce ! Dans tous les sens du terme d’ailleurs, puisque ça pète de partout, les cadavres, les explosions et les flingues étant au rendez vous, le film étant par ailleurs pour le coup un vrai film d’équipe au contraire du premier qui tournait un peu trop autour du duo Sly / Statham. Exit donc les personnages qui disparaissent et reviennent au petit bonheur la chance pour mieux repartir (sauf un, mais clairement au second degré, on n’en dira pas plus). L’élite du cinéma d’action américain des années 80 va ici se réunir et unir ses forces pour battre un de ses plus grand représentants, si ce n’est LE plus grand : Jean Claude Van Damme, magistral en méchant – comme il l’avait déjà prouvé par le passé avec Replicant notamment. Le genre de méchant d’un théâtral abusé, abusif, aux plans systématiquement identiques. 

Si tout ce qui pouvait faire tiquer dans le premier opus reste malheureusement présent (dialogues de merde, blabla inutiles), tout ce qui touche à l’action est tellement jouissif qu’il est plus que facile de passer outre. Entre les fusillades, les explosions, les morts gratuites de dizaines de figurants, difficile de s’ennuyer, d’autant que le tout termine par une scène d’action finale et surtout un corps à corps Sly Vs JCVD absolument magistral. Anthologique. Les autres acteurs sont eux-aussi bien exploités dans leurs capacités, avec une fois encore un avantage pour Statham qui ici aussi s’en sort le mieux, dans son jeu comme dans les combats - dans lesquels il se révèle un vrai virtuose ! Alors bien entendu, même si Willis et Schwarzie comme promis prennent les armes aux côté de Stallone et dézinguent à tout va, on mentirait en voyant dans cet Expendables 2 un des meilleurs films d’action de tous les temps, ou même de l’année… Ca reste, comme beaucoup de films que l’on a pu louer dans un vidéo club il y a quelques années, hautement divertissant sans jamais approcher de près ni de loin le chef-d’œuvre. Demi-réussite, dans un certain sens puisqu’il ne parvient pas à éviter certaines erreurs du premier, mais qui se savoure de bout en bout avec un plaisir coupable.
Anecdotes
- Jean-Claude Van Damme avait, pour des raisons plus ou moins obscures, refusé d'apparaître dans le premier épisode (pour lequel le rôle de Gunnar, finalement tenu par Dolph Lundgren, lui avait été proposé). Il s'est heureusement rattrapé par la suite en acceptant le rôle du méchant dans ce numéro 2.

- Mickey Rourke, qui apparaissait dans le premier épisode, n'est plus de la partie ici. Or, on sait que Van Damme et lui ne peuvent pas se blairer (alors qu'ils ont joué ensemble dans Double Team). Est-ce la raison de cette absence ?

- Simon West est aussi le réalisateur des Ailes de l'enfer, autre film bourrin proposant une réunion de gros bras (dirigée par Nicolas Cage).

- Auteur de l'histoire, Stallone n'en a en revanche pas écrit le scénario, contrairement au premier film.

- Parmis les absents, on note Nicolas Cage (qui demandait un salaire trop élevé), John Travolta (qui s'est déclaré peu intéressé), et Steven Seagal (qui affirme qu'un rôle lui est proposé dans le troisième épisode), Donnie Yen (qui ne se voyait pas dans le rôle proposé), Antonio Banderas et Jackie Chan (qui bossaient au même moment sur d'autres films)...
Liens utiles
A lire également
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi