Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
   Critique
Entretiens > Isaac Florentine
Isaac Florentine
Réalisateur de l'excellent Undisputed 2, Isaac Florentine était attendu comme le messie sur le film The Shepherd. Bien que loin d'être raté, ce dernier film de Jean-Claude Van Damme a pu décevoir certains fans. Isaac Florentine refuse toute interview à ce sujet. Il a cependant accepté, exclusivement pour Jeanclaudevandamme.fr, de nous en expliquer les raisons.

Accédez à la fiche Trafic mortel
Trafic mortel
JeanClaudeVanDamme.fr - Bonjour Isaac. Nous savons que tu gardes un mauvais souvenir de l'expérience The Shepherd et que tu ne désires pas t'étendre dessus. Je n'ai donc qu'une seule question : que s'est-il réellement passé sur ce tournage ?
Isaac Florentine - Pour être honnête avec toi, je ne souhaite pas parler de The Shepherd : Border Patrol. Ce film a cessé de m'appartenir peu de temps après que j'en termine le tournage. Je n'ai pas été impliqué dans la post-production (montage, son, musique, effets visuels...).

Tourner un film ne représente que la moitié du travail d'un réalisateur. Suivre ce même film à toutes les étapes de la post-production constitue la seconde moitié, plus particulièrement pour s'assurer que le film sera monté selon la vision du cinéaste, en respectant ses choix de metteur en scène. Cette "seconde moitié" ne m'a jamais été accordée, et j'ai l'impression que The Shepherd m'a tout simplement été volé.

Je n'ai pas vu le film fini, et je n'ai pas prévu de le voir un jour, car cela pourrait très bien me briser le coeur. Ce film est aujourd'hui derrière moi et j'espère tout simplement ne plus jamais vivre une expérience de ce type.

Pour être totalement honnête, je dois dire que le tournage s'est passé de façon très agréable, très sereine. Jean-Claude était vraiment motivé et c'était un vrai plaisir de travailler avec lui. J'ai aussi ressenti que notre producteur, Moshe Diamant, faisait vraiment son maximum, sans compter les heures de boulot. L'équipe était géniale, et même le temps était de notre côté. Une fois le tournage terminé, je pensais vraiment avoir mis en boîte de très bonnes choses, qui pourraient donner un film d'action assez cool, avec un personnage intéressant pour héros. Alors tu peux imaginer ce que j'ai ressenti quand le film m'a été retiré au bout de neuf jours de montage, au lieu des dix semaines que l'on m'avait promis.

Je pense que tout cela exprime assez bien ma déception.
Liens utiles
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi